Articles divers sur les TSA

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
lucius
Prolifique
Messages : 2477
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 17:14

Re: L’Agefiph fait tout pour placer les autistes sur des métiers en tension

#1711 Message par lucius » mardi 1 août 2023 à 9:17

C'est pas une première pour beaucoup. Même les Cap Emploi font cela. On m'a raconté qu'un type documentaliste de formation a été poussé par son cap emploi vers un poste dans la restauration collective d'entreprise (pour bosser dans le self). Et cela concerne pas que les autistes mais aussi d'autres handicaps. Sans compter que dans les métiers ultra pointus, cap emploi et l'agefiph rechignent à financer des formations pour maintenir à jour des compétences très spécifiques en cas de perte d'emploi.
Ayant une maladie et des soucis en plus, on m'a pré-diagnostiqué Asperger et j'ai eu une confirmation assez incertaine depuis. Résultat, je continue de douter.

Avatar du membre
freeshost
Intarissable
Messages : 36675
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Maison de l'autisme à Bruxelles dès 2027

#1712 Message par freeshost » mercredi 2 août 2023 à 19:16

Une Maison bruxelloise de l'autisme pour mieux orienter les parents
Pauline Deglume

25 juillet 2023 16:49

La Maison de l'autisme vise à mieux accompagner les parents concernés qui font face à une offre de services dispersée. Ouverture prévue en 2027 dans les anciennes casernes d'Ixelles.

Basée à Saint-Josse depuis 2011, la Soucoupe est une association née de la volonté d'offrir un espace ludique à des enfants ayant des difficultés à s’inscrire dans des offres extrascolaires classiques. Assez vite, ce sont surtout des enfants autistes qui ont pris part aux diverses activités proposées en semaine et les week-ends. Avec ses ateliers thématiques, ses samedis loisirs et ses journées de répit individuel adaptés à la singularité de chaque enfant, cette petite ASBL très dynamique touche désormais une trentaine d'enfants.

"Avec le manque d’espace et d’offres sur le territoire bruxellois, nous avons été rapidement confrontés à une demande énorme qui ne cesse de grandir. Il y a une liste d’attente assez conséquente de plusieurs mois", indique Mathieu Vanden Berghe, intervenant à la Soucoupe.

Cette association qui mobilise une quinzaine de professionnels est l'une des nombreuses initiatives qui existent aujourd'hui pour répondre aux besoins des enfants et adultes autistes en Région bruxelloise. Ces institutions, bien souvent mises sur pied par des parents confrontés au manque de solutions, occupent différents créneaux: centres d'hébergement, centres de jour, habitats autonomes, loisirs, aide éducative, répit, etc.

Guider les parents

Mais face à cette offre dispersée, les parents d'enfants autistes restent perdus. "Les parents sont démunis à différents niveaux. Quand il s'agit de savoir quel professionnel appeler ou dans quel service inscrire leurs enfants, par exemple. Et puis ils sont confrontés à des listes d'attentes pour tout", témoigne Mathieu Vanden Berghe.

La création, par les autorités régionales, d'une Maison de l'autisme a pour ambition de servir de portail visant à renforcer l'information à l'égard des parents. "L'étude des besoins a démontré que chaque parent fait ses recherches avec ses moyens, sans toujours savoir où aller chercher l'information. Notre but sera aussi de désengorger les associations qui consacrent trop de temps à fournir des explications plutôt qu'à réaliser leurs missions. Mais il n'est pas question de se substituer aux associations. La Maison de l'autisme et ses locaux, c'est pour elles! On crée les conditions pour que les acteurs se parlent", souligne le cabinet du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS), à l'origine du projet.

Confiée au centre de recherche ACTE-ULB (Autisme en contexte: théorie et expérience), l'étude de faisabilité a permis de définir les contours du projet, après avoir consulté le plus possible d'acteurs. Quatre axes sont ressortis de la concertation. La mission d'information et d'orientation comprendra notamment l'élaboration d'une base de données complète et précise. "Si l'on cherche un psychologue, par exemple, cela permet de connaître ceux qui sont spécialisés en autisme", illustre Rudi Vervoort.

La seconde mission concerne la formation et l'innovation. "Il y a un besoin de formation des professionnels qui sont en première ligne: les institutrices, les puéricultrices et les éducateurs pour qu'ils puissent identifier les symptômes de l'autisme. Une prise en charge précoce favorise le bon développement", rappelle le ministre-président bruxellois.

Enfin, des missions de loisirs, rencontres et sensibilisation ainsi que de veille scientifique et de monitoring des besoins ont également été identifiées comme prioritaires pour la future Maison de l'autisme.

Au cœur de la ville

Si tout va bien, celle-ci ouvrira ses portes courant 2027 à Usquare, un quartier universitaire mixte né de la reconversion des anciennes casernes d'Ixelles. "On avait d'abord eu une piste à l'Huderf, mais l'étude de faisabilité a fait ressortir la volonté d'être dans un cadre qui ne soit pas hospitalier. On sera donc en plein cœur de la ville, proche de l'ULB et de la VUB et bien connecté en transports en commun", fait valoir le socialiste qui évoque une volonté délibérée d'inclusion et de visibilisation des personnes autistes.

Situé à l'angle des rues Fritz Toussaint et Juliette Wytsman, l'ensemble de bâtiments, qui représentent une surface totale de 1.035 m², sont à rénover pour un montant de 5,2 millions d'euros. C'est le bureau CENTRAL qui a été désigné en avril dernier pour la phase de programmation architecturale. "Ils ont déjà de l'expérience avec le handicap. C'est très important d'aménager les lieux en tenant compte des besoins spécifiques au niveau sensoriel des personnes autistes", indique Rudi Vervoort qui précise qu'un comité d'accompagnement constitué des représentants du secteur associatif a été mis en place dans le cadre de cette mission.

Un second site dans un cadre plus champêtre

Alors que les travaux de rénovation pour la Maison de l'autisme dureront plusieurs années, le gouvernement bruxellois n'a pas voulu attendre 2027 pour développer les missions de la future ASBL. En juillet, l'exécutif a donc décidé que le bâtiment des Trois Fontaines appartenant à la Régie foncière, situé dans une clairière en lisière de la forêt de Soignes à Auderghem, servira donc d'annexe à la Maison de l'autisme. C'est plus précisément les volets formation et loisirs/rencontres qui y seront développés. Des journées de sensibilisation à l'autisme à destination des professionnels des secteurs médical et éducatif seront ainsi organisées. D'autre part, il s'agit de pouvoir mettre rapidement à disposition des associations et des institutions un lieu idéal de loisir et de répit dans un cadre naturel et calme, dans la ville.

Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (message unique).
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

Diagnostiqué autiste en l'été 2014 :)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 22438
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Articles divers sur les TSA

#1713 Message par Jean » dimanche 13 août 2023 à 9:45

Police 44 : 7 officiers traînent une autiste hors de sa maison pour "crime de haine"

Une jeune fille autiste a été arrêtée au Royaume-Uni pour avoir dit qu'une policière ressemblait à sa mamie lesbienne. Ce serait un commentaire homophobe, et donc un "crime de haine".
bc.co.uk 10 août 2023
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... e-de-haine
père d'une fille autiste "Asperger" de 40 ans

Avatar du membre
Flower
Intarissable
Messages : 5538
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: Articles divers sur les TSA

#1714 Message par Flower » mercredi 16 août 2023 à 10:40

Euh... Que ce soit vu comme une insulte par la policière, je veux bien, moi je ne comprends pas comment ça peut être perçu comme homophobe. Ça ne fait que préciser de quelle grand-mère il s'agit, elle aurait autant pu dire "ma grand-mère écossaise".
Ou alors je ne comprends rien...
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Deoxys
Prolifique
Messages : 1236
Enregistré le : jeudi 28 janvier 2021 à 9:06
Localisation : Finistère

Re: Articles divers sur les TSA

#1715 Message par Deoxys » jeudi 17 août 2023 à 3:43

Cet article m'a fait mal au cœur, cela a dû plonger cette jeune fille dans une profonde détresse...
Flower a écrit : mercredi 16 août 2023 à 10:40 Euh... Que ce soit vu comme une insulte par la policière, je veux bien, moi je ne comprends pas comment ça peut être perçu comme homophobe. Ça ne fait que préciser de quelle grand-mère il s'agit, elle aurait autant pu dire "ma grand-mère écossaise".
Ou alors je ne comprends rien...
Je ne pense pas effectivement que cela constitue une remarque homophobe, je te rejoins là-dessus Flower, puisque la jeune fille parlait bien ici d'une personne précise — sa grand-mère qui est lesbienne.

L'adolescente aurait simplement verbalisé cette ressemblance, et je suppose que sa remarque était tellement "étrange/déplacée/hors-contexte" du point de vue non-entraîné des forces de l'ordre qu'elle a été d'office perçue comme une provocation. Alors que peut-être (j'en sais rien après tout) a-t-elle simplement partagé une pensée qu'un filtre social plus fin aurait permis d'intercepter. :innocent: Même si je peine à réellement saisir le souci...

À moins évidemment que l'adolescente rejette sa grand-mère mais vu comment sa maman en parle, elle ne me semble pas avoir été reniée à priori.

À titre de comparaison, dire "vous ressemblez à une lesbienne", là, ce serait homophobe. Car :

- l'homosexualité est dans ce cas utilisée comme insulte [edit : ou, si absence de mauvaises intentions, il n'en demeure pas moins qu'elle est stigmatisée] ;
- cela perpétue le cliché qu'il y a une apparence lesbienne particulière ;
- on se permet de faire des suppositions sur la sexualité de quelqu'un, chose qui ne nous regarde pas le moins du monde, et éventuellement parce que la personne peut se sentir "outée" s'il s'avère qu'on tape dans le mille ("outer" signifiant mettre en lumière l'orientation sexuelle et/ou l'identité de genre de quelqu'un à sa place sans son consentement, sachant que cela peut également s'appliquer à quelqu'un ayant fait son coming out mais ne souhaitant pas forcément être ramené·e à cet aspect selon la situation).

Mais je pense que le malentendu réside aussi sur le qualificatif relié à la mamie.
Si elle avait dit "vous ressemblez à ma mamie Écossaise", cela n'aurait pas laissé la place à un malentendu — aussi malheureux fût-il — justement parce qu'il n'y a pas la dimension de minorité/d'oppression liée à la communauté LGBTQIA+ dans le cas présent.

J'ajoute que je cherche juste des points de compréhension dans cette histoire, je ne donne en aucun cas raison à un tel acharnement !
Malentendu ou pas, il n'y a aucune excuse à traîter ainsi une personne inoffensive à une contre SEPT...! :( :evil:

J'espère qu'elle n'en ressortira pas trop marquée...
Modifié en dernier par Deoxys le lundi 21 août 2023 à 18:51, modifié 1 fois.
Diagnostiquée hyperactive (TDAH mixte), autiste et anxieuse

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 22438
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Articles divers sur les TSA

#1716 Message par Jean » jeudi 17 août 2023 à 19:04

Autisme : Ceux que nous avons éloignés (1)

L'auteure apprend que sa mère a une sœur cadette handicapée, Adele,qui a été mise en institution. Elles vont la visiter dans sa famille d’accueil, où Adele réside depuis une vingtaine d’années..

theatlantic.com Traduction de "The Ones We Sent Away" - Jennifer Senior - 7 août 2023 https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... eloignes-1
Screenshot 2023-08-17 at 09-29-54 The Ones We Sent Away.png
Screenshot 2023-08-17 at 09-29-28 The Ones We Sent Away.png
Screenshot 2023-08-17 at 09-29-09 The Ones We Sent Away.png
Screenshot 2023-08-17 at 09-28-57 The Ones We Sent Away.png
Screenshot 2023-08-17 at 09-28-43 The Ones We Sent Away.png
Screenshot 2023-08-17 at 09-27-28 The Ones We Sent Away.png
Screenshot 2023-08-17 at 09-27-28 The Ones We Sent Away.png (201.3 Kio) Vu 1102 fois
père d'une fille autiste "Asperger" de 40 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 22438
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Articles divers sur les TSA

#1717 Message par Jean » samedi 19 août 2023 à 10:32

Autisme : Ceux que nous avons éloigné (2)

Le syndrome d'origine génétique d'Adele est identifié. L'auteure fait la connaissance d'une petite fille atteinte du même syndrome et compare sa prise en charge avec celle d'Adele.
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... -eloigne-2
père d'une fille autiste "Asperger" de 40 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 22438
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Articles divers sur les TSA

#1718 Message par Jean » dimanche 3 septembre 2023 à 18:55

La forte prévalence des retards de développement met à rude épreuve les systèmes de soutien australiens

Une source d'inquiétude : Les retards de développement seraient en augmentation en Australie, bien que les données permettant de les suivre dans le temps fassent défaut.
spectrumnews.org Traduction de "High prevalence of developmental delay strains Australia’s support systems"
Andrew Whitehouse - 1er septembre 2023 https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... de-epreuve
père d'une fille autiste "Asperger" de 40 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 22438
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Articles divers sur les TSA

#1719 Message par Jean » jeudi 5 octobre 2023 à 11:28

Pourquoi le syndrome d'Asperger n'est plus un diagnostic officiel

Le syndrome d'Asperger n'existe plus dans les classifications reconnues internationalement; Pourquoi ? Comment sont reconnues actuellement les personnes précédemment concernées par ce syndrome ?

verywellhealth.com Traduction de "Why Asperger's Syndrome Is No Longer an Official Diagnosis" Par Lisa Jo Rudy

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... c-officiel
père d'une fille autiste "Asperger" de 40 ans

Carapa
Assidu
Messages : 292
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 20:45

Re: Articles divers sur les TSA

#1720 Message par Carapa » dimanche 8 octobre 2023 à 21:00

L'une des raisons de ce retrait est que les auteurs du DSM voulaient éviter l'idée fausse que le syndrome d'Asperger était une maladie différente de l'autisme. La deuxième raison est que Hans Asperger était un nazi et qu'il a collaboré à l'assassinat d'enfants handicapés sous le Troisième Reich.2 Les chercheurs et les cliniciens voulaient se distancer de cette histoire et de cet héritage horribles.*
L'argument n°1 est assez foireux, car il y a des raisons sérieuses de penser que l'autisme, tel qu'actuellement défini, est un assemblage de conditions plus ou moins similaires par leurs symptômes mais différentes par leur étiologie. (En tête de ces raisons, figure le fait qu'on n'a toujours pas réussi à en identifier de marqueur biologique fiable, et ce n'est pourtant pas faute d'avoir cherché...)

L'argument n°2, quant à lui, ne devrait aucunement interférer avec le fait de reconnaître ou non le SA comme catégorie distincte. Tout au plus peut-il justifier d'en changer le nom. (Je pense d'ailleurs que le premier à l'avoir décrit est Anatole France, même si évidemment, il ne l'a pas fait de façon scientifique).
Bien qu'il ait été exclu du DSM-5, le syndrome d'Asperger est encore parfois utilisé aux États-Unis et dans d'autres pays. Cela s'explique souvent par le fait qu'un diagnostic de TSA peut être stigmatisant, et que les personnes qui ont déjà été diagnostiquées avec le syndrome d'Asperger peuvent encore s'identifier à ce terme et le préférer.

Une étude de 2017 analysant l'effet de la suppression du syndrome d'Asperger du DSM a conclu que le changement "pourrait menacer l'identité des personnes concernées", citant l'autisme comme une étiquette diagnostique stigmatisante.7 Certains groupes et organisations de défense continuent également à utiliser le terme, au moins en partie parce que certaines personnes continuent à s'identifier comme ayant le syndrome d'Asperger, et non l'autisme.
Personnellement, je n'ai rien contre le fait d'inclure le SA dans l'autisme, sous réserve d'en faire une sous-catégorie. Ceci non pas pour des raisons d'identitaires, mais du fait des différences de profil cognitif avec l'autisme classique, relevées notamment par Mottron: par exemple, lors de la passation du WAIS, les pics (et les creux) de compétences n'apparaissent pas aux mêmes sous-tests.
Certes, l'autisme dit classique est en lui-même fort hétérogène, mais ce peut être une raison pour subdiviser davantage que pour tout réunir. Comme je le dis souvent, ce qu'on gagne en politiquement correct avec cette dernière solution, on le perd en efficacité de l'assistance aux personnes.
Diagnostiqué SA (septembre 2016).

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 22438
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Articles divers sur les TSA

#1721 Message par Jean » jeudi 26 octobre 2023 à 21:16

Construire des ponts : La collaboration au sein de la communauté de l'autisme

Points de vue croisés de personnes concernées (familles ou adultes) sur les besoins des personnes autistes en fonction de leurs caractéristiques.

spectrumnews.org Traduction de "Building bridges: Collaboration across the autism community"
Experte : Samantha Easter, spécialiste en communication, Mountain America Credit Union
Experte : Amy S.F. Lutz, historienne de la médecine, Université de Pennsylvanie
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... e-lautisme
père d'une fille autiste "Asperger" de 40 ans

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 39999
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Articles divers sur les TSA

#1722 Message par Tugdual » mercredi 29 novembre 2023 à 10:05

TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Hector74
Familier
Messages : 105
Enregistré le : dimanche 19 juin 2016 à 18:31

Re: Articles divers sur les TSA

#1723 Message par Hector74 » lundi 4 décembre 2023 à 11:23

Hector74 a écrit : dimanche 3 mai 2020 à 13:10
Jean a écrit : mardi 28 avril 2020 à 11:35 Justice 1 - Accusés autistes dans la salle d'audience

Dossier sur police, justice et autisme. Cet article
décrit les problèmes rencontrés lors des procès, compte tenu du comportement des accusés autistes. Le tribunal doit en être informé et en tenir compte.

gillberg.blogg.gu.se Traduction de "Defendant with Autism Spectrum Disorder in the Courtroom : Considerations and Implications by Clare Allely – GILLBERG’S BLOG" par Clare Allely - BLOG DE GILLBERG

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... -daudience
Comparer ce qui est dit dans les médias, par exemple par la présentatrice Frédérique Lantieri dans l'émission "Faites entrer l'accusé" qui lui est consacré, sur Gilles de Vallière surnommé le "Monstre d'Annemasse" (je déteste cette habitude journalistique de qualifier les criminels de "monstre" ou de "diabolique") à la lumière ce qui est analysé dans cet article scientifique.
Ce dimanche 8 février, France 2 propose un numéro inédit de son magazine de faits divers, Faites entrer l’accusé.

Dès 22h30, Frédérique Lantieri s’intéressera au cas de Gilles de Vallière, surnommé « l’assassin aux cordelettes » ou « le monstre d’Annemasse ». En mars 1986, le meurtre de Sophie, une petite fille de 10 ans attachée et noyée dans une baignoire, avait défrayé la chronique à Annemasse.

Après six années de traque et de récidive, Gilles de Vallière a été interpellé par la police et traduit devant la justice. L’homme, qui se mutilait, photographiait des femmes depuis sa chambre et classait ces milliers de photos chez lui.

Interrogé par Le Dauphiné, le psychiatre Jean-Bernard Lemmel était revenu en 2012, presque dix ans après le procès, sur le cas de Gilles de Vallière qu’il avait examiné. « L’homme s’était montré d’un haut niveau niveau intellectuel, il avait fait des études. (…) il révélait une perversion de structure profonde, c’est d’ailleurs le seul homme que j’ai rencontré que j’ai qualifié de pervers incurable, un trouble de la personnalité assez fort qui est difficile à soigner » a-t-il indiqué.

A noter qu’en 2012, une demande de remise en liberté avait été formulée par Gilles de Vallière.
Pour moi, le prétendu "pervers incurable" qui n'exprime pas d'émotions (encore certainement un "expert" de formation psychanalytique à la noix) était selon toutes probabilités un jeune homme autiste asperger (voir ce qui est dit dans l'émission sur son profil psychiatrique)...
Je rebondis sur un de mes propres anciens messages où je pointais les manquements grossiers des expertises psychologiques dans le cadre des procès d'assises (crimes graves), notamment l'absence de tests pouvant aider à établir un diagnostic de trouble du spectre de l'autisme lorsque des éléments pouvaient légitimement y faire penser.

Le récent procès de Monique Olivier/Fourniret en est un autre exemple à mes yeux : plus on en apprend sur elle, son passé et son comportement, et plus la probabilité qu'elle ait un TSA me semble élevée. Mais cela ne semble avoir jamais effleuré l'esprit des prétendus experts psychologues qui se sont penchés sur son cas.

Certes, le fait d'être autiste n'influe pas, à ce que je sache, sur la responsabilité pénale, contrairement au fait d'être schizophrène, mais cela aiderait la justice et les familles des victimes à mieux "comprendre" les agissements des accusés (et de cette accusée dans ce cas particulier), puisque c'est toujours cette volonté de comprendre ce qui s'est passé qui est invoquée dans ce genre de procès.

NB : si ce post est lu par quelqu'un travaillant dans ce domaine de la justice pénale, je serais curieux d'avoir sa réaction.
Pas encore "officiellement" diagnostiqué. Hésite encore à entreprendre cette démarche.

Charlou
Régulier
Messages : 50
Enregistré le : lundi 17 avril 2017 à 23:15

intelligence-artificielle Et TSA

#1724 Message par Charlou » mardi 19 décembre 2023 à 17:08

Bonjour

À lire : https://www.futura-sciences.com/tech/ac ... es-110199/


Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (message unique).
Diagnostiqué Autiste Asperger le 13 novembre 2017

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 39999
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Articles divers sur les TSA

#1725 Message par Tugdual » mardi 19 décembre 2023 à 20:40

Un peu plus détaillé...

Des photos de l'œil analysées par l'IA permettent de diagnostiquer l'autisme infantile :
Méfiage tout de même : d'après ce que je lis, il n'ont pas « diagnostiqué l'autisme infantile », ils ont seulement distingué des enfants autistes par rapport à des enfants témoins (qu'on peut supposer neurotypiques). Il leur reste à démontrer que leur test distingue l'autisme d'autres troubles...
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Répondre